AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 remember | Brittany R.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1297
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: remember | Brittany R.   Jeu 12 Oct 2017 - 21:02

Brittany R. ₰ Dylan O.
 
I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Il avait mis une annonce dans les journaux afin de faire savoir qu'il recherchait une colocation. Il avait déjà eu de nombreuses réponses à ce sujet. Il s'agissait de femmes qui voulait à tous prix connaître ce que c'était de vivre auprès d'une célébrité. Ainsi, il refusait depuis le départ les propositions qui avaient été soumises par l'intermédiaire de l'agence. C'était difficile de trouver quelqu'un auprès de qui pouvoir s'entendre correctement, c'était difficile et surtout des fois c'était agaçant de devoir refuser simplement parce qu'elles étaient intéressées afin de pouvoir terminer dans les draps de Dylan. Dylan était célibataire, autant c'était libérateur depuis quelques temps, autant c'était agaçant puisque de toute évidence, il essayait de faire le nécessaire afin de pouvoir être heureux et quand il était célibataire, c'était du bonheur de moitié.

Brittany hantait ses songes chaque instant. Simplement, il refusait de penser qu'ils auraient pu être ensemble, qu'ils auraient été mariés à l'heure actuelle si elle s'était retenue d'avoir une relation auprès de Christopher Wood, qu'il détestait toujours autant. En réalité, c'était plutôt elle la fautive, puisque c'était elle qui était en couple et qu'elle l'avait malgré tout fait. Elle aurait pu refuser, et pourtant elle a acceptée.

Il avait décidé de sortir un peu. L'hôtel était si étouffant, et pourtant tout le monde y était gentil. Le service était impeccable et les personnes étaient adorables, malgré que ce soit sans doute par obligation. Dylan n'était pas agaçant, il n'était pas sans cesse à demander quoi que ce soit, et à se plaindre des draps, des femmes de ménage et de tout le reste. Il était juste des fois un peu agacé d'être réveillé le matin, mais c'était de sa faute, il oubliait à chaque fois de mettre le papier qui disait que c'était occupé.

Il se dirigeait jusqu'à la plage d'Astoria où il s'asseyait tout simplement sur le sable. Il retirait ses chaussures puis, il sourit quand il se levait et que l'eau vint à chatouiller ses pieds. Il fermait les paupières puis, il avançait simplement dans la pénombre, le long de l'eau, sentant chaque grain qui allaient et venaient sur ses pieds. Il fut arrêté quand il percutait quelqu'un, il s'éloignait un instant, se frottait l'épaule puis, s'excusait face à elle.

« Je suis désolée, j'ignorais où j'allais. » dit-il avant de s'apercevoir qu'il s'agissait de Brittany. « Brittany ? Que fais-tu ici ? »

©️clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 07/10/2017
Autographes : 8
Métier : Actrice


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: remember | Brittany R.   Ven 13 Oct 2017 - 13:23


-Brittany était arrivée en ville depuis peu, elle amarrait non sans une once de difficulté la trame de son nouveau quotidien. Effervescence inconnue. La chambre qu'elle occupait actuellement, lui valait des heures de sommeil en moins. Mécontente mais avisée, elle se contentait de cette vétusté, de ce motel aux abords divisés, lui rappelant un temps l'historique scindé de son passé. Situé à l'orée d'un bassin, aux eaux acidulées, vaguement troublées par l'amas de déchets. Été comme hiver, cette créature piquante appréciait la dénomination et la continuité de ces larmes salées ou non sur la longévité appuyée de son épiderme. Malgré la plénitude qu'elle arborait, Brittany ne pouvait éluder à terme sa venue à Astoria. Rongée par la culpabilité, le poids ingrat des non-dits, la fissure et l'explosion de son ancienne romance. Péchés qu'elle n'a su dompter, apprivoiser. Seul le regret plane et s'immole de façon hermétique en elle. Sa mémoire, ce songe, l'imprudence d'un échec. Dylan. Christopher. Deux hommes. Deux caractères différents. Son amour. Son amant.  

Fatiguée de s'imposer l'erreur, qui humaine, a brisé l'éclat de ses rêves. Brittany prit la décision de s'offrir une virée matinale sur le sable fin, humide et chaleureux de la plage, bercée par la seule symphonie des vagues. A cette heure si douce et si paisible, le calme règne en maître. L'étendue en paraîtrait même déserte. Accompagnée d'un gobelet à la fumée vaporeuse, liquide ambré, aromatisé au cacao, elle flâne, sandales en main. Les traits arrangés et soignés de son minois savourent avec dextérité la brise. Ses mamelons jusque là discrets s'affichent avec fermeté sous la maigre chemise qui arpente la volupté de son corps et ce, sans aucune retenue. Sa longue chevelure s'affole avec extrême douceur. Les paupières closes, elle déguste l'arôme moelleux de son breuvage, éperdue dans l'amplitude continue de sa rêverie. En une fraction de secondes, le monde s'arrête, le chocolat qui jusqu'à présent se faisait délicieux et onctueux, trouve place de choix sur le blanc immaculé de son bout de tissu. Chemise tâchée, gobelet à la dérive. Brittany recule sous cet affront involontaire.- "Merde."

-Ses iris céruléens, encombrés par la luminosité aveuglante de l'astre solaire, fournissent un arrêt minute. Elle omet alors toutes notions.- "Dy... Dylan." -Secouée, bousculée. Perdue dans l'espace temps. Une rencontre, un duel, qu'elle n'imaginait pas si tôt. La détresse se lit sans l'ombre d'un doute sur son visage.- "Je, ... je rends visite à une vieille amie qui loge dans le coin." -Le mensonge dénote une concordance qui se fait plus fluide, plus facile. Brittany refuse d'accrocher le regard du jeune homme. Cet homme qu'elle a tant pleuré. Fugitive, elle reprend : "Excuse ma maladresse légendaire, je, ... je suis désolée. Je suis attendue, je dois filer." -Elle sait que son accoutrement n'amorce en rien l'illusion d'un rendez-vous, que ce n'est qu'un prétexte décliné. D'un pas lancé, qui se veut maîtrisé, elle s'échappe, se raccrochant tel un automate à l'horizon.-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1297
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: remember | Brittany R.   Lun 16 Oct 2017 - 16:14

Brittany R. ₰ Dylan O.
 
I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Il a cru un instant qu'il s'agissait d'une illusion. Il pensait au plus profond de ce qu'il était, que c'était une fois de plus l'imagination débordante qu'il possédait qui lui jouait des tours. Brittany Robertson, une femme qu'il avait tant aimé, qu'il aurait voulue à ses côtés jusqu'à ce que la mort les séparent, était face à ce qu'il était, et elle était couverte du breuvage qu'elle s'était sans doute acheté quelques minutes au paravent dans un café encore ouvert à cette heure-ci. Il s'agissait d'une rencontre hasardeuse, sans prévision, sans s'y attendre.

Il constatait qu'elle non plus, elle était surprise et étonnée qu'ils se voient. Après autant de temps qui s'était écoulé, un an passé, ils n'auraient jamais pensés qu'ils se croiseraient à Astoria. Dylan soupirait, c'était une situation des plus troublantes et pesantes même. Il avait pris l'habitude d'avoir Holland, Lindsey et d'autres personnes dans son entourage. Il n'avait plus l'habitude de Brittany. Il se disait qu'elle était peut-être là pour retrouver Chris, qui avant d'être son amant, avait été un ami. Puis, peut-être qu'elle était à Astoria aussi parce que Scott Eastwood était présent. Peut-être qu'ils entretenaient une relation ensemble. Il réfléchissait sans doute de trop.

« Tu es attendue. » dit-il fronçant les sourcils.

Ils avaient été brisés. Dylan pleurant cet acte qui avait tout brisé et Brittany pleurant l'amour de sa vie qui refusait catégoriquement de pardonner. Dylan était rancunier, sans doute à l'excès, cependant c'était normal, il était tout, sauf de ces personnes qui se laissent faire lorsqu'il est trompé. Dylan savait qu'elle mentait, simplement parce qu'il la connaissait. Il savait quand elle mentait et quand elle disait la vérité. Tandis qu'elle commence à s'échapper, il cri au milieu de la pénombre.

« J'allais te demander en mariage, à l'époque. Quand tu m'as trompé, j'allais te demander de devenir ma femme. » dit-il alors qu'elle est de dos.

Il devrait sans doute se taire, et il était sûr que cela ferait la une de tous les magazine d'Astoria. Quoi qu'il doute que des journalistes se promènent à cette heure-ci.

©️clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 07/10/2017
Autographes : 8
Métier : Actrice


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: remember | Brittany R.   Lun 16 Oct 2017 - 20:59



-Le souffle coupé, la mâchoire crispée, Brittany parcourait de son imaginaire les épisodes d’un passé commun. Nombre de souvenirs lui revenait par bribes. Elle se remémorait le bonheur d’un été. Deux mains entrelacées, la promesse d’un avenir, leur histoire figée à jamais. Subjuguée par le désarroi, elle n’affichait plus aucune contenance, plus aucune mesure. Le morne s’engouffrait à petit feu, dénaturant avec frénésie, toute la fraîcheur habituelle du bain de lumière qu’elle représentait. Dylan, l’as de cœur qu’elle avait désirée plus que n’importe quel être, se trouvait là. A quelques pas. Quelques centimètres. Moment rêvé ? Cauchemar inopiné ? La tête commençait à lui tourner. L'air méprisant, écrasant. 

Attendue, elle ne l'était pas. Seule idiotie qui se mirait, sur l'instant, adroitement sous ses pas. Que pouvait-il imaginer, soupçonner ? Quand bien même... Lui n'avait-il pas mieux à faire ? Mieux à voir ? Ou découvrir. Jalousie maladive, excessive, qui grisait à nouveau l'inerte de son minois. Les poings serrés, le ventre noué, cramponnée à une image, un aspect,qu'elle aurait préféré profaner. Dylan avec une autre. Heureux et épris. Un cercle d'ami(e)s un peu trop imbriqué. Intérieurement, la colère n'était plus, mais la haine faisait rage. Bouillante, muette, elle s'apprêtait à gagner la hausse des rochers, quand inexplicablement sa carcasse osseuse se terrait. Clouée au sol telle une vulgaire chaussette, Brittany ne bougeait plus, manquant de fondre sous le poids des mots. Altercation violente, qui se veut des plus brutales.                

Le regard embué, inondé de larmes, proche du précipice, elle se retourne alors effarée, anéantie par ce volcan même qu'il vient de proclamer. La gorge nouée, les membres tétanisés. Elle se raccroche aux maigres enclaves qu'elle s'était forcée d’amarrer. Son calme transparent flanche.     
"En mariage dis-tu ? EN MARIAGE ?!" : elle ne murmure plus, elle laisse échapper dans les aigus toute la froideur, toute la torpeur de sa voix.  

"Tu as quitté notre "cocon" si paisible pour t'offrir le luxe de cette ville. Le rôle de toute une vie. Tu ne m'as pas quémandé de te suivre. NON ! Tu t'es affairé seul. Omettant de toute évidence, cette pauvre fille qui s'appliquait à t'attendre. Je me souviens encore du jour où tu m'as fait faux bonds, ce jour-ci, c'était celui de mon anniversaire. Je l'ai passé à t'attendre !! SEULE ! Alors que toi, tu étais ivre, à jouer au con ici même. Ouais, j'ai merdé. J'ai merdé en beauté. Rien n'effacera au grand jamais ma bêtise, je suis forcée de vivre avec, telle une hantise. Mais quant à toi Dylan, retiens et ce, sans l'oublier, que tu m'as brisé en éludant à petit feu ce que nous étions. Ce que je pouvais représenter. Je t'ai plusieurs fois alarmé, tu n'en as strictement rien fait ! POURQUOI ? Toute la connerie de cette ville, l'effervescence accrue de tes pimbêches... une sphère que tu n'as simplement pas su maîtriser." : sans une coupure, sans un souffle, elle a déferlé sa tirade comme l'on abat le bétail. Ses iris dévorent et assassinent à la fois le jeune homme qui se tient à sa portée. D'une main mal assurée, exténuée, elle tente de régler la pagaille qui règne en maître sur l'affiche éclaboussée de son visage.-    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1297
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: remember | Brittany R.   Jeu 19 Oct 2017 - 21:59

Brittany R. ₰ Dylan O.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Il essayait de faire bonne figure autant que possible cependant des fois c’était difficile et à cet instant précis, alors qu’il était auprès de Brittany Robertson, c’était d’autant plus difficile. Ils avaient traversé tant d’épreuves. Ils n’étaient plus ensemble et s’étaient évités pendant quelques temps et aujourd’hui, elle était à Astoria. Il soupirait simplement, il avait regretté avoir annoncé qu’il aurait voulu l’épouser, qu’elle devienne sa femme et qu’ils soient heureux ensemble. Il aurait voulu que ça arrive, il aurait voulu cependant c’était peu gagné, voir du tout puisqu’ils n’étaient plus ensemble et que leur histoire était terminée, cependant qui connait l’avenir après tout…

Dylan savait qu’il devrait faire le nécessaire afin de se retrouver dans ce qu’il éprouvait. Il savait ce qu’il ressentait, il savait ce qu’il voulait cependant il refusait de tomber dans une spirale infernale dans laquelle il s’était longuement enfoncé et dans laquelle il a failli couler. Heureusement, sa meilleure amie fut présente jusqu’à maintenant et il était heureux de la retrouver au fur et à mesure du temps.

« Oui en mariage. » dit-il alors qu’elle était de dos.

Tout ce qu’elle disait à Dylan s’arrêtait dans la zone du cerveau où se trouvaient les regrets. Tout ce qu’il voulait c’était arrêter de se faire souffrir mutuellement comme ce fut le cas pendant des jours et des jours. Dylan arrêtait un instant de respirer quand elle commençait un monologue douloureux et amer. Un long soupir de soulagement d’avoir arrêté de respirer s’échappe lorsqu’elle eut fini. Il l’observe sans bouger, essayant de trouver des mots qui pourraient être rassurant. Au lieu de ça, ce sont ses regrets qui remontent à la surface. Ce fut la douleur des actes qu’elle a commis qui apparaissent d’autant plus douloureux qu’avant.

« C’était une histoire de quelques mois, quelques temps, tu aurais pu venir aussi, tu aurais pu et tu l’as jamais fait. Tu as préféré te consoler dans les draps de Chris Wood. J’ai toujours songé à ce que tu étais, à chaque instant, tandis que j’étais ici, et je préparais ma demande, répétant comme un abruti devant un miroir afin de pouvoir être dire d’une des meilleures façons à celle que j’aimais, que je voulais avoir toute une vie auprès d’elle. Et tout ce que j’ai récolté quand tu es arrivée, c’est de savoir que tu avais couché avec l’un de tes amis. » dit-il tandis qu’il reprend un souffle décent. « Ce moment où tu m’as trompé, c’est ce jour-là où tu as entièrement brisé ce que nous avions. A l’époque nous aurions pu nous en sortir, quand cela n’avait pas été fait, quand tu étais si brisée comme tu le dis. Nous aurions pu, et tu as juste décidé d’abandonner. Tu n’as pas le droit de me reprocher d’être parti, de t’avoir laissée alors qu’en réalité, tu as trouvé de quoi te consoler. » dit-il alors qu’ils étaient sur la plage.

Une plage pourtant si paisible, des vagues qui commençaient à se faire voir, et qui commençaient à s’agiter comme ils l’étaient eux-mêmes actuellement.

©️clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: remember | Brittany R.   

Revenir en haut Aller en bas
 

remember | Brittany R.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Brittany Van Bockstal
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: THE TOWN :: Faune & Flore :: La plage-