AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1273
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Sam 19 Nov 2016 - 15:34

Vanessa & Dylan ₰ Sorry.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Anna est une de mes ami(e)s depuis longtemps. Cela doit faire des années que nous nous connaissons, et elle connaît également Vanessa, qui est de nouveau à Astoria également. Si je suis heureux qu'Anna ait décidé d'emménager à Astoria, c'est que je sais que je suis autorisé à tout dire, et ce sans être jugé. Aujourd'hui, il y a une fête à Astoria, une soirée organisée que j'ai hâte de découvrir, ainsi, cela me fera oublier les nombreux échecs que j'ai accumulé depuis ces dernières semaines.

Il y a eu tout d'abord l'échec que j'ai connu auprès d'Holland, auprès de laquelle je me suis disputée quand j'ai commencé à évoquer qu'elle était sans doute toujours amoureuse de Théodore James, l'homme qu'elle a longtemps aimé. Ca s'est arrangé évidemment, sauf que je sais également que cela a malgré tout installé une tension dans notre relation, relation qui m'est inconnue, j'ignore totalement ce que je suis à son égard, et je sais cependant que je suis amoureux d'elle. Je devrais sans doute oublier tout ça.

Sinon, il y a également une ambiguïté qui s'est installée au sein de l'amitié que je possède auprès de Lindsey Morgan, à laquelle j'ai toujours été liée. Je dois admettre qu'elle m'a toujours été agréable à regarder, sauf que c'est ma meilleure amie, et je dois poursuivre ce lien, quoi que j'ignore totalement ce qu'il y aura, hormis quelques tendresses de temps en temps, qui me sont agréables. Après tout, Holland a peut-être elle également, quelqu'un et c'est vis-à-vis de cela que nous sommes toujours séparés. Je l'ignore, et je dois arrêter de me demander cela, c'est inutile, cela viendra quand elle le voudra, sans doute.

Je suis arrivé à cette fête organisée sur la plage d'Astoria, elle est déjà empli de personnes qui s'amusent et consommes de l'alcool. Quand à moi, je dois me limité à un verre, quoi que si je devais respecter les ordres du médecin, je devrais éviter totalement de boire de l'alcool. Soit. Une fois arrivé, j'aperçois Anna. Je souris et embrasse sa joue. Alors qu'elle me dit qu'elle a besoin d'aide afin de sortir des cabanes de bois - installée exprès à cette occasion - le matériel qu'il faut afin d'allumer un feu, je me mets à la suivre ainsi, afin de l'aider. Une fois à l'intérieur de la cabane sombre, j'entends que quelqu'un ferme la cabane et siffle " Vous devez vous parler." Je me tourne et constate que celle qui est abaissée à chercher quelque chose, c'est Vanessa. Je soupir, et alors, je vois que je suis bloqué.

Anna me paiera cette farce de mauvaise augure. Je me demande si Vanessa était au courant où si, elle a été piégée comme je l'ai été. Je soupire de nouveau et me racle la gorge alors que je la regarde, dans un long silence avant de prononcer.

« Tu étais au courant ? C'est toi qui a demandé à Anna qu'elle nous enferme ici ? » interrogeais-je alors.

©clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modératrice

avatar
A Astoria depuis : 08/01/2015
Autographes : 2378
Métier : actrice, chanteuse, danseuse et mannequin.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Dim 20 Nov 2016 - 20:36


PLEASE FORGIVE ME
DYLAN & VANESSA
Cela faisait plusieurs jours maintenant que je n'étais pas très bien, même la visite de mon cher meilleur ami, Christopher. Heureusement qu'il était là car cette heure-ci j'étais dehors grâce à lui. Il avait réussi à me remotiver quelque peu bien que ce n'était pas trop ça non plus. Je me levai tard, je ne m'étais pas de cœur à l'ouvrage et n'étais pas forcément de bonne humeur. Malgré ça, une de mes amies était passée me voir après avoir lu des trucs dans les journaux. Il avait fallu que je lui raconte ce qui s'était passé dans les grandes lignes avec Dylan, qu'elle connaissait également. Je n'avais pas non plus tout raconter mais elle n'arrivait pas à croire qu'on ne se parlait plus. J'avais pourtant essayé de régler le problème, j'avais avoué mes torts et je m'étais excusée mais même après tout ça le jeune homme ne voulait rien entendre donc j'étais repartie plus désarmée et triste que jamais.
Cette amie avait fini par me convaincre de sortir et de venir au feu de camp de la ville. Une fois par mois, ils faisaient un feu de camp avec musique, guitare, chant et boisson afin de se réunir et de profiter d'un bon moment. Elle m'incita à venir pour me changer les idées et faire des rencontres. Je m'étais habillée assez chaudement afin de ne pas prendre froid ce soir-là, je ne m'attendais pas vraiment à ce qui allait m'arriver.
C'est une fois arrivée là bas qu'elle me demande de l'aide, le soleil tombait assez rapidement et cela donnait un paysage vraiment agréable à regarder. Mais je n'eus pas le temps d'en profiter car elle me demanda de chercher les verres en plastique et les loupiotes mobiles afin de les sortir et les éparpiller un peu partout. J'eus du mal à trouver à vrai dire, et j'eus un petit sursaut quand j'entendis la voix de mon amie s'exprimer. Je me retournai, un peu ahurie et pris de court, surtout quand je vis Dylan, en face de moi et qui semblait tout autant surpris. « Non. » dis-je assez froidement. Je n'avais pas vraiment envie de le revoir, je n'arrivai plus à bouger je me sentais crispée et j'avais le cœur qui battait assez vite, je soupirais afin de reprendre le contrôle de mon corps. Je ne savais pas quoi dire, de toute manière je lui avais déjà tout dit et il n'avait rien voulu savoir donc je ne pouvais rien faire de plus. J'avais voulu prendre de ses nouvelles, personne n'avait voulu m'en donner, je n'avais pas reçu de réponse à mon sms et en plus à la base je ne pensais pas partir aussi longtemps, bref les arguments il les connaissait donc à présent je ne pouvais plus rien ajouter. Je croisais les bras et détournai le regard. Je ne me sentais pas vraiment àl'aise.
Emi Burton

-●-



Appear weak when you are strong, and strong when you are weak.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1273
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Lun 21 Nov 2016 - 5:14

Vanessa & Dylan ₰ Sorry.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


C’est toujours agréable de sortir et d’être auprès d’ami(e)s. Cela change du quotidien que j’ai ces temps-ci. Je sais que quand je serais à cet endroit, j’arriverais à mettre de côté tout ce que j’ai vécu jusqu’alors, c’est-à-dire, les trahisons et les souffrances que j’ai endurées. Si les journaux disaient qu’elle souffrait de notre séparation amicale, je doutais que ce soit la vérité étant donné que quand nous nous sommes vus, quand elle est venue plus exactement, elle a décidé de quitter l’appartement comme une voleuse et de s’enfuir. Si ça c’est ce qu’on appelle être courageux, alors tant mieux, j’ai une définition sans doute différente de ce qu’est le courage.  

Si j’acceptais qu’elle m’ait effacée de sa vie, je dirais qu’elle, elle est incapable de l’accepter. Je comprends, au départ j’étais dans sa situation, je refusais catégoriquement de croire que j’étais si peu important à son égard, sauf que malgré tout, j’ai dû l’accepter, étant éloignée d’ici, j’ai dû accepter tout cela et poursuivre où je m’étais arrêté, malgré que je regrettais son départ et qu’aujourd’hui, même si j’étais sévère avec elle, je regrettais toujours qu’elle soit partie durant tout ce temps. Avouer ses torts, ça elle l’avait fait, sauf que c’est insuffisant. Vanessa s’est jouée de ma personne et je tiens à ce qu’elle sache que je suis furieux, cependant si un jour elle a besoin de quoi que ce soit, elle doit savoir que je serais présent malgré tout. Si ce n’est que notre amitié est brisée et qu’il faudra sans doute du temps afin qu’elle se construise de nouveau.

Une fois entré dans la cabane, je commence à chercher ce qu’elle m’a demandé jusqu’à ce que je puisse déceler un bruit de clés dans une serrure, c’est Anna qui vient de m’enfermer. Au moment où je sortirais, notre amitié s’arrêtera, c’est certain. J’adore Anna, sauf que ce qu’elle vient de faire est inadmissible. Je me tourne vers l’individu qui est déjà à l’intérieur, je m’aperçois qu’il s’agit de Vanessa, alors, je demande par hasard si elle était au courant de ce que manigançait Anna étant donné qu’elles sont également ami(e)s et que vue comment cela s’est terminé la fois précédente, elle aurait toutes les raisons d’avoir demandé à Anna qu’on soit seuls.

Je me sentais aussi crispé qu’elle, je comprenais qu’elle me déteste désormais étant donné la sévérité avec laquelle j’ai dit que je préférais arrêter notre amitié, sauf que si quelqu’un devait être furieux ici, c’est moi d’ailleurs, c’est le cas, je suis furieux après elle autant que je souhaite connaitre la raison qui a obligé Anna à nous faire cela. Je soupire longuement et regarde Vanessa, m’appuyant sur une des parois.

« Anna va me payer cette mauvaise blague, je t'assure qu'elle va me payer cette plaisanterie de mauvais goût. » informais-je alors Vanessa. « Je jure de refuser quand on me demandera de l'aide. » indiquais-je surtout à moi-même.

©clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modératrice

avatar
A Astoria depuis : 08/01/2015
Autographes : 2378
Métier : actrice, chanteuse, danseuse et mannequin.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Lun 21 Nov 2016 - 8:42


PLEASE FORGIVE ME
DYLAN & VANESSA
Je vivais dans mon cocon depuis quelques jours maintenant, j'hibernais et je me faisais oublier. Je voulais prendre du temps pour moi et puis de toute manière, je me prenais un peu de vacances solo, j'avais dû être là pour ma famille et je m'étais aussi occupée de certaines choses vis à vis d'eux après le décès de mon père. Maintenant j'étais de retour à Astoria et je voulais prendre du temps pour moi, de toute manière, j'allais devoir repartir pour cause professionnelle donc je voulais profiter de ce temps libre. Bien que je ne l'utilisais pas comme il le fallait, une dispute m'avait complètement détruite. J'avais avoué mes torts et je m'étais excusée, je ne pouvais plus rien faire donc à présent j'étais impuissante et ce sentiment était horrible.
Je m'étais fait violence pour me bouger un peu, certains de mes amis avaient voulu me sortir de là et tant bien que mal je me retrovuais à cette soirée sur la plage. Je n'étais pas forcément enthousiaste à cette idée mais je faisais des efforts car je sortais déjà d'une dépression suite aux violences de mon ex petit ami, et je ne voulais pas retomber dans ce cercle infernal. J'étais dans ce cabanon afin d'aider une des organisatrices de la fête. Je n'étais pas forcément du coeur à l'ouvrage et je pense que j'en mettrais beaucoup moins maintenant, que je me rendis compte que tout ceci était un piège. Dylan ne semblait pas vouloir être ici et j'avais dit tout ce que j'avais à dire la dernière fois qu'on s'était vus. Il ne m'avait pas retenu lorsque j'avais eu fini ce que j'avais à dire donc j'en avais conclus qu'il ne voulait plus entendre parler de moi. De là, j'avais vrillé dans des jours plutôt sombres... Je n'avais rien demandé à Anna, je ne l'aurais jamais fait étant donné que ce moment est très gênant. Je ne me sentais pas forcément bien alors que Dylan rouspétait après Anna. Toute cette histoire m'avait finalement appris que j'aimais Dylan bien plus que je ne voulais me l'avouer et ça, c'était le plus douloureux. « Oui c'est sûr, ce n'est pas sympa.. » me contentai-je de dire, je ne voulais pas pester contre Anna, ni me disputer à nouveau contre Dylan. Je finis par le regarder, il me manquait énormément et le voir là, froid et distant ne faisait que renforcer ma peine, alors ce qu'avait fait Anna n'était pas forcément une bonne choise, elle l'était encore moins pour moi au final. Cela ne faisait que me faire souffrir.
Emi Burton

-●-



Appear weak when you are strong, and strong when you are weak.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1273
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Lun 21 Nov 2016 - 9:39

Vanessa & Dylan ₰ Sorry.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Si j’ai été sévère auprès d’elle et du fait qu’elle a choisi de quitter Astoria durant de longues semaines, c’est à propos du fait que j’étais lié à elle et que la distance qu’elle m’a imposée fut une épreuve supplémentaire que j’ai eu des difficultés à accepter. Si s’en aller comme ça, sans explications est à son égard, normal, à mon égard, c’est équivalent à une trahison. Une trahison que je suis capable de pardonner, sauf qu’il faudra du temps, un long moment avant que j’accepte qu’elle a préféré quitter Astoria sans dire quoi que ce soit et qu’elle a réapparu comme une fleur, comme s’il ne s’était rien passé. Nous avons tout de même, couchés ensemble à de nombreuses reprises, si pour elle ça n’a rien signifié, j’ai tout de même commencé à m’attacher à elle, et pourtant, voilà ce que cela a donné. Je devrais arrêter de me torturer l’esprit inutilement. Cela n’en vaut pas le coup, sans doute.

Anna nous a piégés. Si j’arrive à sortir d’ici à un moment donné, je jure que j’arrêterais d’être gentil et surtout que j’arrêterais d’être ami(e)s auprès de ceux qui me font des coups tels que celui qu’Anna a osé faire. Si j’ai été patient et gentil jusqu’à maintenant, c’est tout sauf le cas désormais. Sans doute l’accident a t’il engendré des changements à mon égard et heureusement. Je ne voulais pas être ici, avec Vanessa. Si je devais lui parler, je ne voulais pas que ce soit quelque chose de forcé, et là, c’était clairement le cas. Je refusais clairement de me prêter à ce piège minable qu’Anna a mis en place.

« Je crois qu’on est bloqués ici durant un moment. » adressais-je à Vanessa.

Si je ne voulais pas lui parler, je voulais malgré tout indiquer qu’elle aurait comme seule compagnie, moi-même. Aussi désagréable que j’étais, elle devra supporter mes humeurs et surtout ma fureur face aux agissements d’une prétendue amie. Je dois admettre qu’apercevoir une telle tristesse sur le visage de Vanessa me fait souffrir, sauf que j’ai appris à faire semblant que tout allait comme sur des roulettes, alors je continue de faire cela.

« C’est ridicule comme plan, si elle croit que nous enfermer ensemble suffira à tout arranger, elle est naïve. » informais-je dans une énième plainte.

Je soupire. Sans doute devrais-je arrêter de dire quoi que ce soit et m’assoir. Je soupire de nouveau. Je regarde alors Vanessa et puis, je dis dans un élan de gentillesse au vue de mon comportement ces derniers temps auprès d’elle.

« Tu sembles avoir froid, tu veux ma veste ? » interrogeais-je alors que d’instinct, j’enlevais ma veste.

©clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modératrice

avatar
A Astoria depuis : 08/01/2015
Autographes : 2378
Métier : actrice, chanteuse, danseuse et mannequin.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Lun 21 Nov 2016 - 11:18


PLEASE FORGIVE ME
DYLAN & VANESSA
S'il pensait que je ne m'en voulais pas pour être partie, Dylan avait tord. Il savait très bien que je le vivais mal et ce que disait les journalistes n'étaient pas entièrement faux. J'avais sombré dans une sorte de dépression mais je ne voulais pas me faire avoir comme après la rupture avec Austin. Je désirais vraiment m'en sortir et pourtant la douleur de cet événement avec Dylan me rendait d'autant plus triste et à bout. Je savais que j'avais fauté, et je comprenais pourquoi il m'en voulait, je lui en aurais sûrement voulu en cas inverse. Mais je lui reprochais tout de même de ne pas accuser ses torts à lui et de ne pas m'écouter, il voulait seulement garder ses idées en tête et ne pas me comprendre. C'était peut être plus facile pour lui de me détester après tout, et je devais m'y faire.
Je me retrouvais maintenant face à lui et ce n'était pas forcément facile car je ne savais pas comment agir à son égard. Il comptait énormément pour moi bien qu'il ne voulait plus y croire. Je m'en voulais énormément, et notre relaiton me manquait. Je m'étais énormément attachée à lui, ses attentions, ses paroles, ses gestes, tout me manquait et je savais pertinemment qu'il avait oublié tout ça, qu'il avait réussi à passer à autre chose tandis que moi j'étais toujours piégée dans ce manque envers lui. « En effet, ça peut être le cas. », je finis par me détourner de lui, je regardai un peu autour de moi, je ne savais plus quoi dire ni faire sans me prendre un reproche et en toute vérité, je n'avais plus la force d'encaisser ses reproches. Dylan était en train de pester contre Anna tandis que moi je me demandais quand est ce que je pourrais sortir de là. Rester des minutes voire des heures face à lui, ne me plaisait guère. Je pouvais sentir sa haine rien que par sa présence et je ne me sentais pas bien. Je me tournais quand il me demanda si je voulais sa veste, je n'eus pas le temps de répondre qu'il s'approcha de moi en me mettant la veste sur les épaules, je me sentais très gênée et ne comprenait pas ce geste. Je baissai les yeux. « Merci. » . Si je lui demandai si ça allait, il me répondrait qu'il serait étonné que je m'en intéresse. Si je lui demandai s'il voulait parler de nous, il me remballerait en un instant, je savais que quoique je puisse dire, il trouverait un moyen de me répondre froidement et ça me ferait d'autant plus mal... Je croisai les bras et tenai la veste de Dylan autour de mes épaules, c'était un peu de lui que j'avais sur moi et j'en profitai un peu sûrement... C'était peut être le plus proche de lui que je pouvais être et que je pourrais être un jour donc ça faisait un peu de bien. « Tu es sûr qu'on ne peut pas ouvrir même en forçant un peu ? » finis-je par demander, peut être que s'il tapait un peu, il réussirait à ouvrir, après tout c'était une cabane en bois...
Emi Burton

-●-



Appear weak when you are strong, and strong when you are weak.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1273
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Lun 21 Nov 2016 - 13:24

Vanessa & Dylan ₰ Sorry.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Si je savais tout cela je serais sans doute moins sévère sauf qu’à vrai dire, savoir ce qu’elle a fait m’est égal. Je sais qu’elle est partie et malgré toutes les raisons qu’elle pourrait avoir, elle aurait pu envoyer un message, uniquement afin de m’avertir qu’elle quittait Astoria. Je sais, je suis méchant d’agir ainsi sauf que je sais que si les situations avaient été inversées, elle aurait été furieuse également, et je sais qu’avec du temps, je pourrais de nouveau considérer que notre amitié était essentielle, cependant à ce jour, c’est une amitié douloureuse et qui me fait souffrir comme j’aurais voulu éviter que ce soit le cas. Si j’étais furieux après elle, c’est qu’elle a énormément compté et qu’elle m’a déçu, c’est tout.

Si nous étions désormais enfermés, j’étais furieux également après Anna à propos du fait qu’elle nous a enfermés à l’intérieur sans avoir une quelconque possibilité de sortir d’ici. Je sais que m’agacer inutilement est absurde et qu’au lieu de m’agacer je devrais tout simplement chercher un moyen de sortir. Je sors alors, le téléphone de ma poche et envoie un message à Anna qui indique que je souhaiterais sortir, autant que Vanessa. Je connais un minimum Vanessa afin de savoir qu’une telle situation est pesante et même gênante.

Nous étions tous les deux et ce fut une conversation banale et surtout morne qu’on engageait. Cette conversation engagée était sur le moyen de sortir, de quelle manière nous pourrions sortir d’ici. Je n’avais pas oublié tout ce que nous avions partagés évidemment, cependant ayant été déçu et trahi, j’estimais que je pouvais tout simplement être en colère et ce, malgré cet air triste sur le visage de Vanessa, qui me brisait littéralement le cœur. Vanessa approuve et alors, elle se détourne de moi afin de regarder aux alentours.

Je n’avais aucune haine envers Vanessa, « haine » est un terme exagéré et excessif. Tout ce que j’avais, c’est une grande déception et de la tristesse, si ce n’est qu’au lieu de pleurer, je préférais être en colère, c’était moins gênant, et surtout je ne savais plus pleurer, pas depuis que j’avais quitté Brittany et que mon monde s’était écroulé intégralement. Si Vanessa se sentait mal, je ne me sentais pas mieux, j’aimais mieux pester plutôt que de rester dans le silence, à ne rien dire et à se regarder dans le blanc des yeux, chose qui serait sans doute aussi gênante. Je m’aperçus que Vanessa avait froid, ainsi quand je la regardais, je proposais ma veste afin qu’elle se réchauffe. Je souriais légèrement avant de l’effacer quelques instants après, et déposait ma veste sur elle.

« Je ne sais pas, je ne compte pas m’y risquer, ayant été opéré il y a peu de temps, je ne voudrais pas rouvrir ma cicatrice. » dis-je sans reproche.

Je n’accusais pas Vanessa de quoi que ce soit. Je la regardais, et puis je détournais les yeux vers mon téléphone. Anna m’a répondu.

« Génial, elle a donné son téléphone à je-ne-sais-qui et elle anime la soirée, je crois que dès que je sors d’ici, je l’étrangle sans remords. » affirmais-je faisant les gros yeux. « Je sais, c’est absurde, je ne ferais jamais de mal à qui que ce soit, pas volontairement en tout cas. » précisais-je, toujours sans reproche envers Vanessa.

©clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modératrice

avatar
A Astoria depuis : 08/01/2015
Autographes : 2378
Métier : actrice, chanteuse, danseuse et mannequin.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Lun 21 Nov 2016 - 14:08


PLEASE FORGIVE ME
DYLAN & VANESSA
Je n'avais pas voulu blesser intentionnellement Dylan. Il était l'un de mes plus proches amis, surtout au moment où on s'était retrouvés à Astoria, on s'était vraiment rapprochés et il avait été un des principaux acteurs à ma convalescence sentimentale. Il avait réussi à me guérir et j'espérais avoir pu l'aider aussi dans sa guérison. J'avais mal agi, mal pensé, et j'avais tout foiré c'était ma faute j'en étais consciente malgré les efforts que j'avais fourni qui furent vains.

FLASHBACK
quelques mois plus tôt...
J'étais de moins en moins sur les réseaux sociaux ces derniers temps, mais il m'arrivait tout de même de regarder mon fil d'actualités sur Twitter ou Instagram. J'aimais les people et ce qui pouvaient leur arriver et j'espérais aussi ne pas découvrir de sales trucs à mon propos. Il était seulement dit que j'avais perdu mon père, sans grands détails et ça me convenait. Je venais de retrouver ma sœur, et ma mère et ça faisait du bien. Mon doigt glissait quand je vis: "@teenwolfNEWS: "@DylanObrien a été gravement blessé lors d'un tournage. A l'hôpital mais toujours en vie, on vous tient au courant." Je fis choquée et affolée, me levant brusquement et manquant de tomber je finis par trouver un ordinateur portable, celui de ma sœur. Je cherchai alors le numéro de l'hôpital où il se trouvait, après une longue recherche j'appelais un numéro.
infirmière: « Hôpital Astoria bonjour, que puis-je faire pour vous ? »
vanessa: « Bonjour. Puis-je prendre des nouvelles de Dylan O'brien s'il vous plaît ? »
infirmière: « De la part ? »
vanessa: « Je suis une amie proche.  »
infirmière: « Je suis désolée, les informations concernant la santé d'un patient ne sont légalement divulguée seulement à la famille et potentiellement à sa fiancée. »
|b]vanessa:[/b] « Vous ne comprenez pas, je suis à l'étranger et je ne peux pas me déplacer pour le moment, je peux au moins savoir comment il va ? est-il réveillé ? »
infirmière: « Je suis désolée Mlle, je ne peux rien vous dire. »
vanessa: « Est-ce que vous pouvez au moins le prévenir que j'ai appelé ? Je m'appelle Vanessa, il saura qui je suis... »
infirmière: « Je ferai ce que je peux, bonne journée Mlle. »
Bien entendu, elle ne fit jamais ce qu'elle put car elle ne passa jamais le message à Dylan...
FIN DU FLASHBACK
Perdu dans mes pensées, je me fis violence pour retrouver les pieds sur terre. Resserrant sa veste autour de moi, je me sentis d'autant plus triste de repenser à ce que j'avais pu faire et dont il n'en savait rien. J'avais cherché à contacter les parents de Dylan mais je n'avais pas réussi à trouver leurs numéros de téléphone, c'était compliqué pour moi de me déplacer à cette époque-là mais j'aurais souhaité pouvoir lui parler. Ce n'était jamais arrivé et à l'heure d'aujourd'hui j'en payais le prix.
Même dans une cabane, enfermés, il semblait réticent à vouloir me parler. Avant, on aurait pu passer des heures là assis, à parler, et jamais s'arrêter. Aujourd'hui ça paraissait impossible. « Oui je suis idiote... » dis-je en secouant la tête, le temps d'un instant j'avais oublié qu'il devait se préserver au vue de ce qui lui était arrivé. Je me pinçais les lèvres en pensant à ce que je venais de dire. Dylan s'énervait contre Anna qui ne semblait pas détenir son téléphone. Il semblait furieux ce qui me rendait d'autant plus tendue car je ne voulais pas l'énerver encore plus en disant des bêtises. « Je sais bien... Moi non plus d'ailleurs... pas volontairement. » finis-je par dire en reprenant ces paroles, faisant allusion à ce que j'avais pu lui faire mais en restant vague pour ne pas vraiment aborder ce sujet qui était si délicat.... Je finis par lui tourner le dos afin de trouver quelque chose pour casser la serrure qui semblait fragile. Une hache, un marteau... n'importe quoi qui pourrait nous faire sortir d'ici.
Emi Burton

-●-



Appear weak when you are strong, and strong when you are weak.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1273
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Lun 21 Nov 2016 - 21:52

Vanessa & Dylan ₰ Sorry.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


J’ignorais tout cela et comment étais-je censé savoir qu’elle a appelé l’hôpital et quelle preuve j’ai qu’elle a véritablement appelé l’hôpital. Si je dois y réfléchir, je dois également songer au fait que j’ai été tout simplement déçu. Si Vanessa a véritablement pris de mes nouvelles, alors soit, c’est adorable de sa part, cependant ce qui me fait davantage souffrir c’est qu’elle ait quitté Astoria sans un mot durant un long moment. Si je n’avais pas eu cet accident alors, j’ignore si elle m’aurait envoyé un message, j’ignore si j’aurais compté un instant supplémentaire à son égard et c’est ça qui, me fait souffrir. Si elle a, à un moment donné, su que j’ai eu un accident, c’est avant tout grâce aux réseaux sociaux et non envers sa détermination à avoir de mes nouvelles. Je soupire longuement à ce raisonnement. Je dois arrêter de me torturer ainsi.

Vanessa et moi sommes enfermés dans une cabane et si cela aurait pu être romantique, étant donné notre amitié qui s’est éteinte depuis quelques semaines, je dois dire que c’est gênant et embarrassant d’être dans un endroit où je voudrais fuir plutôt qu’avoir à m’expliquer auprès d’elle. Nous nous sommes déjà tout dit, elle a été absente, je suis furieux, elle a voulu s’expliquer, j’ai refusé, et elle est partie dans les larmes et je suis resté sous la colère. C’est aussi simple que ça.

Je sais exactement ce qu’elle voudrait, qu’on discute et que les tensions qui existent disparaissent, sauf que malgré tout, je suis toujours furieux malgré qu’avec le temps, je sais que cela s’arrêtera, que cette colère disparaitra. Il faut du temps, du temps et être patiente. Je sais, c’est beaucoup demander. Je soupire de nouveau et puis je me tourne vers elle, déposant ma veste sur ses épaules. Je m’en voudrais si elle venait à être malade.

« Ce n’est pas grave, ça m’arrive des fois d’oublier que j’ai eu un accident, c’est absurde, je sais. » affirmais-je dans un léger sourire.

Je suis fâché et malgré tout, je me mets à sa place, savoir qu’un de ses amis a eu un accident et qu’elle était à des kilomètres d’ici a dû être stressant. Si ce n’est que c’est elle qui a choisi de quitter Astoria, ce n’est pas de ma faute si elle a quitté Astoria durant autant de temps. Peu importe de toute façon. Je levais le regard vers elle alors que depuis quelques minutes je regardais mes chaussures.

« Oui, mais malheureusement c’est le cas et ça arrive des fois. » informais-je alors qu’une moue se dessinait. Ce n’était pas des reproches, j’ai également fait souffrir des personnes que j’aime, de manière involontaire.

©clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modératrice

avatar
A Astoria depuis : 08/01/2015
Autographes : 2378
Métier : actrice, chanteuse, danseuse et mannequin.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Mar 22 Nov 2016 - 22:18


PLEASE FORGIVE ME
DYLAN & VANESSA
Je savais que je ne partais pas pour toujours et j'étais partie précipitamment n'ayant pas eu le temps de prévenir quoique ce soit. Durant ces semaines-là je me rendis compte que Dylan comptait énormément pour moi et que je l'aimais. Cependant Dylan avait mal vécu ce départ et je l'avais perdu à l'heure d'aujourd'hui. Je tentai de me remettre peu à peu à cette histoire qui était dificile. J'avais perdu un ami et même peut être un potentil chéri avec qui je me serai très bien entendu au vue de nos heures à parler sans s'arrêter. Une alchimie était indéniable entre nous deux mais maintenant je devais me faire à l'idée qu'il n'était pas prêt de me pardonner, ni à m'écouter d'ailleurs. Il ne voulait pas savoir que j'étais partie à cause du décès de mon père, que j'avais tenté de prendre de ses nouvelles, qu'il m'avait manqué et que j'étais revenue dès que j'avais pu et notamment pour le voir. Tout ça ne comptait plus car il ne voulait pas l'écouter et je devais me faire à l'idée qu'il était borné et que tout ça ne s'arrangerait pas. Je dois avouer que j'avais une vision un peu pessimiste de notre relation à présent. Je ne me sentais pas à l'aise dans cette situation et cela ne faisait que me confirmer que le jeune acteur n'était pas prêt à vouloir parler, écouter, et peut être même comprendre...
Je voulais trouver une solution pour partir, sortir d'ici car le plan d'Anna ne marchait pas du tout. Dylan était complètement fermé et je crois bien que moi aussi je n'avais pas la tête à discuter. J'étais blessée et triste d'un côté, il fallait l'avouer. Je me trouvais idiote de lui demander quelque chose dont il n'était pas capable à cause de son accident, il devait être prudent et se préserver. « Tu as réussi à t'en remettre quand même ..? » me risquai-je de demander, je voulais savoir comment allait sa santé, s'il en était remis car après tout bien qu'il ne voulait plus me parler, je voulais au moins savoir s'il se sentait mieux. Je jouais un peu avec le feu car je commençais à faire des allusions qui pourraient vite se retourner contre moi. Mais je les dis quand même car si je pouvais faire passer un message, ce n'était pas plus mal. « Cela arrive sans qu'on le veuille et on subit les conséquences comme on peut. » dis-je alors que je lui tournai le dos car j'avais la gorge serrée et que je sentais les larmes me montaient. Je ne voulais pas qu'il me voit comme ça, je passai mes bras dans les manches de la veste de Dylan afin de ne pas la faire tomber et finis par me sécher les larmes qui coulaient sur mes joues. Dos à lui, c'était plus facile de ne pas l'affronter.
Emi Burton

-●-



Appear weak when you are strong, and strong when you are weak.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1273
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Jeu 24 Nov 2016 - 1:26

Vanessa & Dylan ₰ Sorry.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


J’ai appris qu’elle eut quittée Astoria, trois jours après que ce soit fait, et j’ai su qu’elle souhaitait être isolée auprès de sa famille quand j’ai vu qu’elle a arrêté de répondre à mes appels et mes messages. J’ai essayé de chercher à comprendre, longtemps, je me suis dit que j’avais sans doute fait un pas de travers, et pourtant, elle me disait aujourd’hui que c’était elle qui s’était enfui, que cela avait duré longtemps et que c’était imprévu. Si j’étais capable d’y croire alors ça irait, sauf que je suis incapable de croire que durant les semaines où elle a été absente, elle n’a pas pris deux minutes afin de m’envoyer un message et m’avertir que ce serait plus long, qu’il y avait un souci, des nouvelles. Je n’en ai pas eu, et je dois dire que je n’ai plus cherché à en obtenir. Même quand elle m’a envoyé un message afin de me demander si j’étais sorti d’affaires, je n’ai pas répondu, après ce temps d’absence, j’estimais que je n’avais pas à lui dire quoi que ce soit, que si elle voulait le savoir, elle n’avait qu’à venir me voir. Ce qu’elle a fait, après un long moment. Un moment dont je me souviens comme-ci c’était hier. En même temps c’était il y a peu de temps qu’elle a débarqué la bouche en cœur, comme-ci il ne s’était rien passé.

Je ne comprenais décidemment pas les femmes. Elles vous disent qu’elles vous aiment et puis elles vous déclarent après, qu’elles ne peuvent pas être à vos côtés. Si je n’étais pas aussi calme, je crois que je me serais déjà jeté sous un train, et vive les problèmes que cela aurait engendrés sur les lignes. Soit, c’est pour plaisanter et je le concède ce n’est pas drôle, mais, c’est une image. Les femmes sont toutes indécises, alors à un moment donné, j’essaie de penser à moi, et c’est exactement ce que je fais. Je me suis disputé avec Holland, de nouveau, et j’ai embrassé ma meilleure amie, Lindsey Morgan. Je crois que penser à moi est le terme exact.

« Ca dépend des jours, les traitements sont lourds et je suis généralement fatigué, sinon, ça va de manière générale. » informais-je alors.

Vanessa s’inquiétait, ça se lisait dans ce regard si triste et égaré qu’elle possédait. Si je n’étais pas aussi furieux après elle, je l’aurais prise dans mes bras et l’aurait tout simplement rassurée, sauf que malheureusement, je suis furieux après elle qu’elle ait pu songer un court instant, à partir et que cela serait sans conséquences. Durant des semaines je me suis demandé si elle était vivante, heureusement, quand j’ai vu son message quelques temps après l’accident et que je sois sorti du coma, j’ai appris qu’elle était vivante, quoi qu’à des kilomètres d’Astoria.

« Oui mais, des fois les actes ont des conséquences auxquelles on ne fait pas attention et ça brise de nombreuses choses autour de soi. » indiquais-je sans la regarder. Je regardais longuement le dos de Vanessa, une fois de plus, ses larmes montaient et j’étais impuissant. Je sais que je devrais cesser de faire ça, cessé de lui en vouloir, sauf que c’est au-dessus de mes forces. Si j’attrape Anna, je lui passerais un sacré savon.

©clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modératrice

avatar
A Astoria depuis : 08/01/2015
Autographes : 2378
Métier : actrice, chanteuse, danseuse et mannequin.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Lun 28 Nov 2016 - 19:24


PLEASE FORGIVE ME
DYLAN & VANESSA
Dylan faisait partie de ma vie depuis des années, bien qu'on ait été séparés plusieurs années, notre alchimie avait toujours été là. Pourtant, j'avais tout gâché en ne le prévenant pas de mon départ imminent. Bien sûr je ne pensais pas mal en faisant ça car je pensais juste faire un aller retour à ce moment-là et en fait cet aller retour s'était transformé en séjour et tout s'était enchaîné très vite, notamment l'accident de Dylan... J'avais fait de nombreuses choses pour me tenir au courant de son état mais il n'en savait rien et ça me rendait dingue car îl ne voulait même pas m'écouter.
C'était tout de même difficile d'être face à lui, je me sentais impuissante et je ne supportais pas de devoir l'affronter de cette manière. Dylan avait bien raison, Anna n'avait pas à faire ça, elle n'en avait aucun droit. Je me sentais mal à l'aise et je me doutais que Dylan voulait être partout sauf ici avec moi.... Je finis par me risquer à lui poser quelques questions personnelles et notamment s'il s'était remis de son accident.  « Tu reviens de loin... Je suis tout de même heureuse que tu ailles mieux. » je ne pesai pas mes mots, je pensais vraiment ce que je disais et bien qu'il s'en fichait quelque peu de ce que je pouvais penser, j'avais besoin de le lui dire. Ce qu'il disait était vrai, je ne disais pas qu'il avait tort, c'était difficile d'encaisser, je m'étais retournée afin de ne pas croiser son regard. Je finis par sécher mes larmes qui avaient coulé sans que je ne les contrôle. Je soufflai un bon coup et me retournai face à lui. « Tu as bien raison, faut en assumer les conséquences et ça brise le coeur » dis-je en baissant les yeux, je ne pouvais pas croiser son regard. C'était horriblement difficile et cette proximité-distance me mettait extrêmement mal à l'aise. Pourtant ça me faisait du bien de lui parler car il me manquait et il ne savait même pas à quel point...
Emi Burton

-●-



Appear weak when you are strong, and strong when you are weak.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1273
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Mar 29 Nov 2016 - 10:42

Vanessa & Dylan ₰ Sorry.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Nous nous connaissons depuis longtemps. Nous nous sommes égarés et avons été sur des chemins différents durant quelques temps, sauf que nous étions malgré tout amis. Nous nous sommes d’ailleurs retrouvés à Astoria, et nous avons cédés à nos envies, c’était tout simplement imprévu. C’est ce qu’il y a eu d’excitant dans notre relation, sans que nous soyons préparés à ça, nous avons eu un lien fusionnel immédiatement, sans comprendre et nous nous sommes retrouvés intimes. Comme ça, sans avoir prévu quoi que ce soit. Nous étions au nightclub, je me souviens de ce fait-ci comme-ci c’était hier, et nous étions tous les deux surpris d’être présents au même moment. Puis, nous avons commencés à discuter, j’ai dit à Vanessa que Brittany et moi c’était fini et puis, elle a commencé à me dire qu’elle ne comprenait pas pour quelles raisons Brittany avait agi ainsi. J’ai été comme dans un rêve durant quelques temps et puis, elle est partie et tout s’est de nouveau écroulé et malgré qu’elle ne l’ait pas fait volontairement, ça reste douloureux. Je sais qu’un jour j’arriverais à pardonner à Vanessa, cependant cela ne signifie pas que je veuille quoi que ce soit auprès d’elle, de crainte de souffrir de nouveau et puis, je dois dire qu’aimer Holland est largement suffisant sans m’ajouter des ennuis supplémentaires.

« Je n’ai pas eu franchement le choix, je crois que mes parents m’auraient tués une deuxième fois autrement. » affirmais-je dans un sourire tout juste visible.

Mes parents ont été secoués de cet événement et depuis ma mère m’envoie et me fait parvenir des tonnes de choses tels que des paquets de bonbons que j’adorais quand j’étais enfant, sinon des boissons énergisantes et des mots qui disaient qu’il était hors de question que j’aille de nouveau sur le tournage de The Run Amazing et/ou Teen Wolf. Ce métier était désormais proscrit, elle préférait me voir derrière un bureau, ce qu’elle devait comprendre c’est que le cinéma était ma vocation et de plus, il était hors de question que je sois derrières un bureau. Sans oublier qu’à partir du moment où je sors de chez moi, je risque à tous moment ma vie, et c’est improbable que je reste chez moi sans faire quoi que ce soit. Je regarde alors Vanessa, les mots sortent et le ton s’est adoucit entre nous. C’est agréable, mais je suis toujours aussi furieux après elle.

« Je suppose que le temps est capable d’arranger les choses. » annonçais-je dans un soupir.

Je ne suis pas sûr que le temps arrange les choses, mais au moins, j’y crois. A partir du moment où j’y crois, je suppose que ça pourrait arriver. Vanessa était malgré tout une amie, et je dois savoir qu’elle aussi, elle a une vie hormis notre amitié. Vanessa me regardait et l’instant d’après, elle détournait le regard. Je souris bêtement et efface ce sourire quand elle me regarde de nouveau. Je ne veux pas pardonner tout de suite.

©clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modératrice

avatar
A Astoria depuis : 08/01/2015
Autographes : 2378
Métier : actrice, chanteuse, danseuse et mannequin.


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Mar 29 Nov 2016 - 11:02


PLEASE FORGIVE ME
DYLAN & VANESSA
Je m'en voulais terriblement d'avoir fait dû mal à Dylan, je n'avais pas voulu le faire et pourtant sans le vouloir, je l'avais déçu et l'avais rendu triste. Ce n'était vraiment pas le but, j'étais partie pour me ressourcer, retrouver ma famille suite au décès de mon père, et je ne pensais pas partir si longtemps. Le temps passa tellement vite que je n'avais pas envoyé de messages à Dylan, c'était ce qu'il me reprochait et le comprenait. Je lui avais présenté mes excuses, mais maintenant je ne pouvais rien faire de plus. Je devais attendre, comme me l'avait préconisé Christopher. Je devais lui laisser du temps, et laisser du temps au temps. Bizarrement, ce temps-là ne passait pas aussi vite que lorsque j'étais partie. Je m'inquiétais pour lui mais je lui avouais que ça me rendait heureuse de le voir en forme, du moins, en apparence, il l'était et ça faisait plaisir de le voir ainsi.
Je ne pouvais rien dire ou faire de plus, je ne voulais pas l'énerver, ou l'obliger à m'écouter. Il m'avait bien fait comprendre qu'il ne le souhaitait pas, et ce n'était pas le piège de Anna qui allait y changer quelque chose. Sa remarque sur ses parents me fit tout de même rire, je me retins tout de même, je me contentai de sourire en le regardant avant de déplacer mon regard ailleurs. C'était difficile d'être aussi près de lui, et pourtant si éloignés...  « Ceux sont tes parents, c'est normal. Tu as de la chance de les avoir encore. » finis-je par dire alors que je pensais à mon père. Il avait toujours été fier de moi, il m'avait longtemps supporté et encouragé mais maintenant il n'était plus là et je devais m'y faire.
Au final, on fit quelques allusions à notre relation. Ce n'était pas forcément facile à entendre ce qu'il avait à dire dessus. Mais sa dernière remarque me donna un peu d'espoir, et je prenais cet espoir à bras ouverts car ces derniers jours je les avais passé à pleurer, me lamenter, et m'en vouloir donc ça faisait du bien.  « Laisser du temps au temps... La patience... Une qualité que je ne dois certainement pas avoir.. » dis-je en soupirant, et levant les yeux au ciel. Je finis par poser mon regard sur un genre de pied de biche, je me penchai et l'attrapai. Peut être qu'on pourrait faire ouvrir la porte en forçant un peu. Je finis par passer à côté de Dylan, « J'essaye, on sait jamais. » dis-je en plaçant l'objet de manière à ce qu'il soit assez proche de la serrure qui ne semblait pas très solide. Je senti la porte craquer, on l'entendit même, mais je ne réussis pas à l'ouvrir. Peut être qu'en plusieurs fois je finirai par y arriver et à nous délivrer. Je savais que Dylan voulait sortir de là... Moi aussi c'est vrai. Mais cette proximité m'avait manqué...
Emi Burton

-●-



Appear weak when you are strong, and strong when you are weak.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A Astoria depuis : 08/05/2015
Autographes : 1273
Métier : acteur


more about me
statut: célibataire
my life :
people i care about :


MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   Jeu 1 Déc 2016 - 12:32

Vanessa & Dylan ₰ Sorry.

I just know you saved my life, you saved me. I'mma be alright, you saved me. How can I stand next to you all alone and do nothing at all? It starts in my hands, straight to my bones, head spinning when you fall. With my heart safe and sound, I stay. And my feet on the ground, I say. I've never been higher. Let the world catch fire. Living, loving, I stay. ▲ Hedley


Je sais qu’elle culpabilise et je crois que j’ai été sans doute excessivement sévère envers elle, sauf que c’est au-dessus de mes forces d’accepter ça. Je suis sans doute un imbécile de croire que tout pourrait s’arranger et que je pourrais être comme avant. Je suis incapable d’accepter ce qu’on me fait, incapable d’accepter que j’ai été utilisé durant tout ce temps. Tout ce que j’accepte, c’est de prendre des risques et de quelle manière cela se termine ? Une souffrance exagérée qui me gâche l’existence. J’aurais dû mourir lors de l’accident de tournage. J’aurais dû, et pourtant je suis vivant alors je devrais sans doute arrêter de me lamenter, après tout, Vanessa est vivante, et je crois que c’est le principal.

« C’était normal quand j’avais quatre ans. Ils ont toujours voulus que je fasse un métier différent de toute façon alors ce n’est pas important. » informais-je dans un soupir.

Je ne relevais pas qu’elle me parlait de ses parents. Je n’ai pas envie de savoir quoi que ce soit d’elle pour le moment. Je sais que ce n’est pas gentil, et que je devrais sans doute m’y intéresser, surtout face à ce visage triste qui m’apparait au visage, sauf que je sais que si jamais elle me parle d’elle, d’un éventuel drame qu’elle aurait vécu, et/ou de quelque chose qui la concerne, et qui est triste, je n’aurais plus envie de la détester. Je ne la déteste pas véritablement, je lui en veux, tout simplement. Je sais que je devrais arrêter, après tout, elle est revenue et elle s’est excusée. Mais, je n’y arrive pas. Je n’ai rien à me reprocher. Du moins, pas à ma connaissance. Notre conversation dévie alors légèrement, sur notre relation, du moins, ce qu’il en reste.

« J’ai été patient, j’ai arrêté de l’être envers les autres, ce sont eux, qui le sont envers moi et ce n’est pas du tout une compétition, c’est juste que je suis fatiguée de toujours faire des efforts, c’est tout. Ce n’est pas spécialement envers toi que je dis ça, sache-le. » informais-je dans une précision claire.

Je ne disais pas cela envers Vanessa. Ce que j’aimais bien avec Vanessa, c’est qu’elle connaissait tout de moi, toutes mes histoires, nous nous étions tout dits. Mais à quoi bon étant donné qu’elle est partie ? Je sais, je sais. Je dois passer à autre chose. Je regarde Vanessa, nous sommes dans la pénombre, mon téléphone émet une faible lumière, je le dépose sur l’étagère. Nous ne sentons pas la chaleur du feu voisin qu’ils ont fait, cependant, nous sentons l’odeur du bois commencer à arriver.

« Je ne suis pas sûre que ce soit une très bonne idée de la forcer. Après tout, je doute que ceux qui l’ont installé veuillent retrouver cet endroit fracturé. Ils pourraient appeler la police tu sais ? » informais-je alors. « Anna finira par nous faire sortir à un moment donné je suppose. » soupirais-je alors.

©clever love.

-●-

    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Il faut surtout que tu comprennes que tu es essentiel, tu es un choix, tout sauf une option. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ton destin n'est jamais lié à quelqu'un qui te quitte. ₰ Vanessa
» Un mot, un geste et ton destin change à jamais [Tour II - Terminé]
» On ne change jamais les bonnes habitudes... [open]
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Agnar.d.Edge[terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astoria People :: THE TOWN :: Faune & Flore :: La plage-